Peut-on tout écrire?

Encore un chengyu pour commencer, je ne me lasse pas de ces condensés de culture chinoise. Et même deux pour le prix d'un, je suis d'humeur généreuse. 书不尽言, 言不尽意 shū bù jìn yán, yán bù jìn yì On emploie en chinois poli l'une ou l'autre de ces formules pour terminer un courrier. Traduction courte : … Lire la suite Peut-on tout écrire?

Publicités

Comme un roman

Je viens - enfin - de prendre le temps de déguster Comme un roman de Daniel Pennac. Cela faisait bien longtemps que je tournais autour, au nom justement du droit imprescriptible de ne pas lire. J'avoue ne pas regretter avoir retardé le plaisir de cette lecture car dans le contexte des discussions que je vois passer … Lire la suite Comme un roman

L’auteur et son ikigai

Vous connaissez peut-être déjà le concept 生き甲斐 (ikigai). Je ne vais pas faire le malin, je viens de le découvrir aujourd'hui dans un contexte sans rapport avec la littérature. Selon Wikipedia (anglais), ce concept (japonais) serait proche du français raison d'être. L'article de l'encyclopédie étant illustré par un schéma très moche qui est une insulte à l'esthétique japonaise, … Lire la suite L’auteur et son ikigai

Trop de choses, trop de mots

Notre époque est celle de la prolifération, de l'éclatement, du fractionnement du monde ad libitum. Nous inventons chaque jour de nouvelles choses, et les mots pour les désigner, et les catégories pour tenter de les classer. Dans tous les domaines des sciences et des technologies, la prolifération terminologique est galopante. Gérer les vocabulaires, intégrer chaque … Lire la suite Trop de choses, trop de mots