Un roman sans mort?

J'avais déjà évoqué naguère cette question dans une non-chronique. Comme on l'a vu dans le billet précédent, l'écriture et surtout la publication d'un roman sont susceptibles de blesser des personnes bien réelles, directement ou non, volontairement ou non, consciemment ou non, et l'auteur se doit d'en être conscient et d'y mettre les limites que sa … Lire la suite Un roman sans mort?

Publicités

Peut-on tout écrire?

Encore un chengyu pour commencer, je ne me lasse pas de ces condensés de culture chinoise. Et même deux pour le prix d'un, je suis d'humeur généreuse. 书不尽言, 言不尽意 shū bù jìn yán, yán bù jìn yì On emploie en chinois poli l'une ou l'autre de ces formules pour terminer un courrier. Traduction courte : … Lire la suite Peut-on tout écrire?