je dois t’avouer qu’au début ça m’a un peu énervé cette façon d’écrire, sous prétexte qu’on est ivrogne ou porc-épic ou congolais on se permettrait de tout jeter comme ça sur la page, hein, sans capitale initiale ni point final, des ribambelles de virgules jusqu’à l’horizon à t’en coller la migraine, si bien que si tu es interrompu dans la lecture tu ne sais plus où reprendre, ton signet tu peux te le caler derrière l’oreille pour un bout de temps avant de le poser quelque part, et pourtant la critique unanime te dit que ce style exaspérant est celui d’un des plus grands auteurs africains de sa génération, alors tu insistes un peu et nom d’un porc-épic ça finit par marcher et même tu en redemandes, et même en vacances sous le vent de l’Île de Ré entre deux balades à vélo avec les bobos en gilet marin bien loin de l’Afrique, enfin peut-être pas tant que ça après tout puisque ton camion trentenaire couleur de sable porte un nom d’explorateur, et son revendeur t’a assuré il y a vingt ans qu’il avait baroudé dans le désert avec, donc voilà après tout c’est une façon d’écrire qui en vaut bien une autre, et je me suis dit pourquoi pas essayer, ce n’est pas parce que je suis un faux Breton que je ne pourrais pas écrire comme un vrai Africain citoyen du monde, avec une pensée pour Laureline qui m’avait fait des remarques sur mes virgules qui obstruaient sa lecture de Parure des Songes, je ne sais plus si c’est parce qu’il y en avait trop, pas assez, ou qu’elles n’étaient pas à la bonne place, et une autre pensée pour Emma qui avait troqué son dos nu sur facebook pour une image de porc-épic parce qu’elle en avait marre d’être draguée, ha tiens elle a de nouveau changé maintenant c’est un chat, souvent femme varie, et encore une autre pour Elen qui dit que ça fait du bien d’écrire comme on n’est pas, et tiens une aussi parce qu’il n’y a pas de raison que les hommes n’y aient pas droit, pour Jean-Christophe qui s’est étranglé sur mon dernier billet sur les colchiques, voilà une façon qui me plait bien finalement de saluer mes congénères en écriture même si j’ai prétendu être différent d’eux par pur mauvais esprit, enfin bref toute cette introduction à la manière de pour te dire de lire ou de relire d’urgence Alain Mabanckou pendant que tu es jeune, inutile d’attendre d’être aussi vieux que moi pour le découvrir, hein, tu auras bien le temps de lire autre chose plus tard

Publicités

3 réflexions sur “nom d’un porc-épic

  1. Excellent ! Tu t’es bien amusé…
    Une seule chose me chiffonne, pourquoi les Africains seraient-ils davantage citoyens du monde que les Bretons, hein, dis-moi ? 😀
    Amitiés,
    Elen

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s